Coupe des Dames 2018

cdd
Cliquez sur la photo ci dessus pour voir le diaporama.

Le parcours a été bouclé en 1h13'25 contre 1h15 l’année dernière.  Nous avons terminé 18ème du classement sur 32 bateaux engagés, dont 5 bateaux open (hors classement). Les gagnantes (Champigny sur Marne) ont terminé en 1h05'24.

Tous les résultats sur  http://www.angersnautique.org/images/PDF/2018-2019/Resultats_CDD-CDM2018.pdf

Nous sommes parties entre le bateau de Saint Nazaire et celui de Redon, et nous avons laissé ces deux bateaux sur place dès le départ !!!! 

Les filles étaient tout de suite dans le bateau malgré l’échauffement inexistant, et grâce à la séance de sophrologie de Valérie .L’écart s’est ensuite creusé jusqu’à ce qu’on perde nos poursuivantes de vue.

La première ligne droite sur la Maine n’a pas été confortable car le vent de sud nous poussait. 

Ensuite sur la partie de jonction avec la Mayenne il n’y avait plus de clapot , le bateau glissait mieux. 

Le virage "gratte-cul" qui s’annonçait bien a été difficile : après avoir passé l’axe de la courbe nous avons rencontré le fort vent de sud qui remontait le long de la Mayenne, empêchant le bateau de tourner aussi bien que prévu ; il poussait fort l’étrave du huit, qui a commencé à dériver vers la berge tribord alors que les rameuses nageaient à fond tribord en sciant bâbord ! L’adrénaline est montée ... finalement on a réussi à relancer le huit avant de toucher la berge . Pfffu ! 

Avec le vent la barre était beaucoup moins efficace sur la Mayenne alors que je pensais qu’on serait protégés du vent. 

Passage du bac sans souci.

Puis l’enchaînement de virages pif-paf, premier virage à gauche parfait , deuxieme virage, à droite, bon début bien anticipé, les rameuses nagent bâbord pour aider à tourner et puis le vent, encore lui, prend le huit et l’empêche de tourner aussi vite que prévu par la barreuse, l’équipage scie tribord, mais le bateau ne tourne pas ...aaargh ! Le bateau est déporté vers la berge bâbord et les pelles frottent les branches d’un arbre mort tombé dans l'eau. Bon nous en sommes sorties. On relance le bateau et l’équipage se reconcentre après cette péripétie, mais les rameuses étaient vraiment dans le bateau et se sont bien reprises . 

Nous attaquons la descente de la Maine avec le vent de sud dans le nez, et le bateau de Champigny sur Marne, parti 9 minutes après nous, pointe à l’horizon les naseaux fumant. On s’accroche, on résiste, on ne se laisse pas rattraper, ce fut dur mais on passe la ligne en 1h13'25, environ 1 minute avant Champigny-sur-Marne.  

Au global un beau bateau , avec de la cohésion, un bel effort collectif, de la glisse, de l'émotion, bref une très belle course !

Nous reviendrons l'année prochaine...